Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 11:20

C'est une destination que nous voulions faire avant de rentrer en France ! Le temps d'un week-end en août dernier, nous sommes donc partis à Hong Kong.

Avant de vous décrire notre visite, sachez que tout se fait en transport. Donc à votre arrivée, allez acheter des cartes "Octopus" qui vous permettront de prendre le métro, le ferry et le bus.

Il y a beaucoup de choses à voir à Hong Kong, aussi, nous ne décrirons que ce que nous avons visité.

 

Hong Kong 

Hong Kong 

Le fameux taxi rouge de Hong Kong !

Hong Kong 

Plan de métro !


L'ile de Lantau

L'aéroport se situe sur l'ile de Lantau. Nous avons donc commencé notre visite par Ngong Ping où se trouve un très grand bouddha assis !

Pour s'y rendre, prendre le bus (S1) jusqu'à Tung Chung, puis prendre le téléphérique pour le Temple Po Linh (150 HK$ par adulte).

Téléphérique Ngong Pinh - Lantau - Hong Kong 

La station du téléphérique Ngong Ping 360

Téléphérique Ngong Pinh - Lantau - Hong Kong 

Big Buddha - Lantau - Hong Kong 

Le Bouddha vu de la télécabine


Arrivés à Ngong Pinh, vous devrez traverser le village (qui a très peu d'intérêt car ce ne sont que des boutiques !) pour admirer le Bouddha de bronze haut de 34 m. Il faudra gravir 270 marches pour pouvoir en faire le tour !

Ngong Pinh Village - Lantau - Hong Kong 

Ngong Pinh Village


DSC01039 Big Buddha - Lantau - Hong Kong 

Le Bouddha situé près du temple Po Lin


Big Buddha - Lantau - Hong Kong 

 

Pour info, à Tung Chung, il est possible de prendre le métro jusqu'à Tsin Sha Tsui (15 HK$) (si express = 100 HK$) afin de se rendre sur la péninsule de Kowloon.

 

La péninsule de Kowloon

Nous avons logé sur la péninsule de Kowloon, tout près de la Nathan Road. Cette rue est l'épine dorsale du quartier. Mise à part les boutiques, vous pourrez, comme nous, y admirer une mosquée, vous balader dans un parc et vous promener sur l'avenue des Stars en attendant le spectacle de lumières représenté chaque soir à 20h pendant 15 mn.

DSC01177R Hong Kong 

Kowloon Park - Hong Kong Kowloon Park - Hong Kong 

Dans ce parc, vous pourrez voir des oiseaux (perroquets, flamands roses...)


 DSC01109 Avenue des Stars - Hong Kong 

Différentes étoiles sur le sol : Jackie Chan, Bruce Lee, Jet Li...


Hong Kong 

Le spectacle de lumières

 

L'ile de Hong Kong - Central

C'est en vous baladant à Central que vous vous retrouverez entourés par toutes ces fameuses tours !

Tour de la banque de Chine - Hong Kong Tour du Centre Lippo - Hong Kong 

A gauche : tour de la banque de Chine / A droite : les tours du Centre Lippo

 

Nous avons pris le fameux Peak Tram afin de nous rendre à Victoria Peak, sommet de l'île de Hong Kong où nous avons pu admirer l'île entière ! Il vaut mieux y aller le matin pour éviter la foule.

Peak Tram 

Le funiculaire qui vous emmènera au sommet.. à la diagonale


Hong Kong

 

Nous nous sommes ensuite baladés dans le quartier de Central, au nord de l'île et avons pris le fameux "Central Mid Levels" escalator, le plus long escalier mécanique extérieur du monde.

Central Mid level Escalator - Hong Kong Central Mid level Escalator - Hong Kong

 Le "Central Mid levels Escalator"

 

Nous avons aussi visiter un temple : le temple de Man Mo, le plus vieux des temples chinois taoïste.

Temple Man Mo - Central - Hong Kong 

Ce sont des spirales d'encens suspendues au plafond du temple. Les plus grandes mettent un mois à se consumer.

Temple Man Mo - Central - Hong Kong 

 

Au sud de l'île se trouve Stanley Village. Nous avons pris un bus pour nous y rendre.

Le village n'est pas très intéressant en soit. A savoir que beaucoup d'expatriés y vivent. Le marché est plutôt sympatique ainsi que le front de mer où nous avons déjeuné.

Stanley Village - Hong Kong 

Hong-Kong 0540

 

L'ile de Cheung Chau

Il existe, autour de l'île de Hong Kong, de nombreuses petites îles accessibles en ferry. Nous avons été sur l'île de Cheung Chau.

DSC01265 

Le ferry


L'ile de Cheung Chau L'ile de Cheung Chau 

Temple Pak Tai sur l'ile de Cheung Chau 

Le temple Pak Tai

 

En résumé, avec un peu d'organisation et une bonne carte des transports en commun, nous avons réussi à visiter Hong Kong sur seulement 3 jours !    

N'oubliez pas de quoi vous protéger du soleil et de quoi vous rafraîchir si vous visitez Hong Kong en été : il y fait très chaud !

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 20:34

Fin avril 2014, nous avons décidé de repartir en Thailande mais, cette fois-ci, pour profiter des belles plages du Sud !

Nous avons donc loué un bungalow au Coral Hotel qui se situe à Bang Saphan. C'est à plusieurs heures de route de Bangkok mais l'hôtel assure le transfert.

 

Coral Hotel - Thailande 

 

Les propriétaires de l'hôtel sont francais. Le personnel est, bien sûr, thailandais mais ils vous accueilleront avec quelques mots en francais.

Les touristes qui y séjournent sont en majorité francais.

Autour de l'hôtel, il y a très peu de choses à voir mais si vous êtes comme Jethro et que vous ne supportez pas plus de 2 jours de farniente sur la plage ou au bord de la piscine, l'hôtel organise plein de visites et d'excursions. 

Nous en avons fait quelques-unes durant la semaine que nous avons passé là-bas.

 

L'hôtel

 

Coral Hotel - Thailande 

Coral Hotel - Thailande 

Coral Hotel - Thailande 

Coral Hotel - Thailande 

DSC00630R

Coral Hotel - Thailande Coral Hotel - Thailande 

Donc belle piscine et la mer à quelques pas. Vous pourrez loger en demi-pension ou en pension complète. Les menus quotidiens sont variés et vous feront découvrir la cuisine thailandaise. Les enfants ont aussi le leur (varié et équilibré). Vous pouvez, bien sûr, manger à la carte et préférer un autre type de cuisine.

DSC00292 

DSC00293 

DSC00402R DSC00400 

 

L'hôtel propose aussi des soirées à thème. Nous avons beaucoup apprécié la soirée barbecue avec spectacle de danse traditionnelle et lâché de lanternes en fin de soirée.

Coral Hotel - Thailande Coral Hotel - Thailande 

Coral Hotel - Thailande 

Des combats de boxe thai sont organisées (pas en avril en tout cas)

DSC00445R DSC00435R 

 

Les excursions

Vous en avez à la demi-journée, à la journée, de 3 jours... Voici celles que nous avons faites.

DSC00366

 

"Economie locale"

Nous avons vu la cueillette des noix de coco par des singes, le décorticage (tout est bon dans la noix de coco !), la fabrication des nouilles de riz et l'élevage de crevettes.

DSC00314 DSC00308 

DSC00331 DSC00328 

Fabrication nouilles de riz - Thailande Fabrication nouilles de riz - Thailande 

Fabrication des nouilles de riz

La fabrication des nouilles de riz se fait en beaucoup d'étapes : trempage, séchage, faconnage, re-trempage, re-séchage...

Ferme de crevettes - Thailande Ferme de crevettes - Thailande 

L 'élevage des crevettes

 

"Port de pêche, Temple et Big Buddha"


Port de pêche - Thailande Port de pêche - Thailande 

Les bateaux sont très colorés. C 'est très joli à voir. Le port de pêche se situe près de la crique de Bo Than Lang.

Big Buddha - Thailande 

Big Buddha - Thailande Big Buddha - Thailande 

Temple Wat Thang Sai - Thailande 

Le temple Wat Thang Sai


"Les deux îlots : Kho Sing et Kho Sang"

 

Snorkeling près de Kho Sing et Kho Sang, situés dans le Golf de Siam.

DSC00469 

16090005 DSC00495R 

DSC00497

 


Une petite vidéo des fonds marins avec la super caméra étanche de Jethro 

 

"marché de nuit de Bang Saphan"

 

Bon il fait encore jour mais la visite se fait en fin de journée. Le marché est assez petit et il y a principalement de la nourriture. Cela reste dépaysant si vous n'avez jamais fait de marché local asiatique.

marché de Bang Saphan marché de Bang Saphan

 

Pour conclure, nous avons été ravi de notre séjour dans cet hôtel et les nombreuses sorties proposées vous permettent de découvrir une partie de la Thailande facilement.

Partager cet article

Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 02:30

Une habitation traditionnelle au Cambodge 

Sur la route pour Phnom Penh

 

Kompong Thom

Sur la route nationale 6 entre Siem Reap et Phnom Penh, nous nous sommes arrêtés à Kompong Thom, une petite ville située près de Sambor Prei Kuk - le plus grand complexe de temples pré-angkoriens du Cambodge - et de Phnom Santuk, un site bouddhiste sacré très populaire.

Autant le dire tout de suite, on ne s'arrête pas à Kompong Thom pour visiter Kompong Thom (ça se fait très vite), mais pour voir les sites environnants.

Néanmoins, nous étions confortablement logés au Sambor Village, un petit "resort" disposant de grands bungalows et d'une petite piscine (ou plutôt d'un grand bassin ?).

 

Vue panoramique de la Stung Sen à Kompong Thom

La rivière Stung Sen qui longe Kompong Thom


Nathan au volant (le chauffeur a les clés...) Du poisson qui sèche au soleil 

Sur le bord de la RN6, des marchés de poissons. Les gens vivent de la pêche.

Des mouches sur du poisson qui sèche au soleil Encore du poisson qui sèche au soleil 

  Sambor Village à Kompong Thom au Cambodge   

Sambor Village à Kompong Thom au Cambodge 

Sambor Village à Kompong Thom au Cambodge 

 

 

Sambor Prei Kuk

Le site de Sambor Prei Kuk a été édifié au VIIème siècle par Isanavarman Ier. Il y a 3 groupes de temples dissiminés dans la forêt. Datant de la période pré-angkorienne, ce sont des temples classiques en briques à un niveau, assez dégradés.

Sambor Prei Kuk 

Sambor Prei Kuk Sambor Prei Kuk 

Sambor Prei Kuk Sambor Prei Kuk 

Un linga 

 

De l'autre coté de la route, vous pourrez admirer un petit temple littéralement chevauché par un arbre ; les racines se sont infiltrées dans les murs et du coup on ne sait pas bien si le temple tient grâce aux racines ou l'inverse !

Sambor Prei Kuk Sambor Prei Kuk

 

Phnom Santuk

Phnom Santuk est une "montagne" bouddhique sacrée - plutôt une grande colline en fait - et un lieu de pélerinage populaire dans la région. Au sommet de la colline se trouve un temple en activité, plusieurs anciennes statues de Bouddha sculptées dans la roche et un promontoire porte-bonheur offrant un panorama spectaculaire sur les plaines environnantes par temps clair. L'ascension emprunte un escalier de 820 marches, numérotées, ce qui vous permet de doser votre effort selon votre progression.
L'ensemble est plutôt clinquant et pas très cohérent, mais reste intéressant : pour une fois vous ne verrez pas de vieux monuments à moitié écroulés mais un vrai site encore en activité.  

 

Phnom Santuk Un singe 

Vue de la campagne depuis le sommet de Phnom Santuk 

Phnom Santuk 

Phnom Santuk 

Phnom Santuk


Sur la route entre Kompong Thom et Phnom Penh, nous nous sommes arrêtés pour déjeuner à Skuon, haut lieu de la gastronomie... des araignées ! Sur un petit marché à la sortie de la ville, vous y trouverez donc nos amies à huit pattes, prêtes à être dégustées une fois frites. Vous pourrez aussi y trouver d'autres insectes (blattes, vers divers...) mais aussi des spécialités de fruits séchés ou confits, plus proches de nos goûts habituels.

 

Des araignées frites ! 

Celle-ci est vivante 

Des insectes majoritairement frits De grosses blattes frites 

Des fruits secs et confits 

Si vous n'aimez pas les insectes, il y a aussi des fruits secs !

La campagne cambodgienne


Phnom Penh

Nous ne sommes restés qu'une journée et demi à Phnom Penh, ce qui fait que nous n'avons pas eu le temps de découvrir la ville de fond en comble. Située le long du Mékong, Phnom Penh est la capitale du Cambodge : elle héberge le palais royal ainsi que les principaux musées du pays. Nous n'avons pas visité le Musée du Génocide, car il est déconseillé aux enfants.

Nous avons commencé par une visite du centre ville en cyclo-pousse, un moyen idéal pour s'imprégner des gaz d'échappement. Le lendemain, nous avons visité le Musée National consacré aux arts et à l'architecture angkoriens puis le Palais Royal.

 

Mamath et Nathan dans un cyclo-pousse 

Devant le Palais Royal à Phnom Penh (quai Sisowath) Le Monument de l'Indépendance à Phnom Penh 

 

Le Musée National présente de nombreuses collections de scultures, statues et bas-reliefs prélevés sur les temples d'Angkor afin de les protéger des pillages, ainsi que des objets, outils et oeuvres d'art du XIXème siècle.

 

Le patio du Musée National à Phnom Penh Le patio du Musée National à Phnom Penh 

2 singes qui luttent au Musée National à Phnom Penh


Le Palais Royal est la résidence du roi du Cambodge. Il ressemble beaucoup au Palais Royal de Bangkok en Thaïlande, avec ses bâtiments blancs et ses toits dorés. La Pagode d'argent est - comme le laisse supposer son nom - pavée de dalles en argent. On y trouve aussi un Bouddha en or de 90 kg, parmi de nombreuses statues et objets eux aussi en or. Tout autour de la pagode une fresque raconte le Ramayana, la bataille entre les dieux et les démons hindoux.

 

Le Palais Royal de Phnom Penh 

Le Palais Royal de Phnom Penh Le Palais Royal de Phnom Penh

Partager cet article

Repost0
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 02:00

La suite de notre visite des temples d'Angkor...

 

Le temple Phimeanakas et les Terrasses des Eléphants et du Roi Lepreux

Le Phimeanakas est un petit temple situé entre le Baphuon et les 2 terrasses d'Angkor Thom. Il marquait l'emplacement du Palais Royal d'Angkor Thom dont il ne reste plus grand chose aujourd'hui...

 

Le Phimeanakas

Phimeanakas


Les ruines de l'enceinte royale d'Angkor Thom

Les ruines de l'enceinte royale

 

La Terrasse des Eléphants donne derrière l'ancien Palais Royal (donc à coté du Phimeanakas, suivez un peu...), sur une grande clairière. Au fond de la clairière se trouvent 12 tours en briques (les prasat Suor Prat). La terrasse fait 350 mètres de long et servait aux cérémonies publiques. Elle est "soutenue" par des Garuda (divinité à corps d'homme et tête d'oiseau et monture de Vishnu ; c'est aussi l'emblème de l'Indonésie) et peut-être des Narasimha (divinité à corps d'homme et tête de lion ; je ne suis pas sûr de l'avoir correctement identifié !). A une extrémité, on trouve aussi des scènes représentant des éléphants et leurs cornaks. Enfin, les balustrades sont ornées de Naga (serpent à 7 têtes) et de lions.

 

La Terrasse des Eléphants à Angkor

Des garudas soutenant la Terrasse des Eléphants à Angkor 

Des garudas soutenant la Terrasse des Eléphants à Angkor 

Un bas-relief de la Terrasse des Eléphants à Angkor

 

Au nord de la Terrasse des Eléphants se trouve la Terrasse du Roi Lépreux. Les bas-reliefs en dessous de la terrasse de 7 mètres de haut sont là aussi magnifiques et représentent des apsaras assises sur 6 niveaux.  

Des Apsara soutenant la Terrasse du Roi Lépreux à Angkor

 


Le temple Banteay Srei
Ce temple est situé à l'écart d'Angkor, à environ 45 minutes de route de Siem Reap. Ce n'est pas très loin, mais les routes étant ce qu'elles sont, on met vite beaucoup de temps pour faire quelques kilomètres...
Il fut contruit au Xème siècle sous le règne de Jayavarman V et dédié à Shiva, pas par le roi mais probablement par un de ses conseillers. Ses proportions ramassées et l'utilisation de grès rose et de briques lui donne un aspect différent des autres temples. Les décorations sur les murs et frontons sont dans un état de conservation exceptionnel, ce qui a ouvert le débat sur la date réelle de création de ces oeuvres ; elles sont en effet jugées bien trop différentes des productions de la même époque.
Néanmoins le temple est magnifique. Ne manquez pas la vue depuis l'extérieur, après la porte ouest en allant vers le sud. Le temple se reflète dans l'eau, et on se rend compte alors de ses "petites" dimensions, ce qui donne l'impression de faire face à une miniature.

 

Le Banteay Srei Le Banteay Srei

Nathan dans un encadrement de porte Le Banteay Srei

Le Banteay Srei

Détail d'un fronton au Banteay Srei

 


Le temple Banteay Samre
Situé à l'est du Baray oriental, le Banteay Samre fut construit au XIIème siècle par Suravarman II, à peu près à la même époque qu'Angkor Vat. Il s'agit d'un temple fortifié comme en témoignent les hauts murs d'enceinte et les douves. Une chaussée et une terrasse à l'est du temple amènent à l'entrée principale. Contrairement aux autres temples d'Angkor, il ne comporte qu'un seul niveau. Ce temple porte le nom d'une des minorités qui peuplaient la région à l'époque.

 

L'entrée du Banteay Samre L'entrée du Banteay Samre 

Le mur d'enceinte du Banteay Samre 

Le Banteay Samre Jethro au Banteay Samre 

Le Banteay Samre Le Banteay Samre


Le temple Ta Prohm
Ce temple fut construit par Jayavarman VII à l'est d'Angkor Thom au XIIème siècle et dédié au culte bouddhiste.
Ta Prohm est une des grandes célébrités d'Angkor car c'est un des temples où la jungle est restée telle quelle lors de sa restauration : les racines des arbres (des fromagers) n'ont pas été retirées et empêchent l'effondrement des murs. Ce coté "Indiana Jones" lui a valu d'être utilisé comme décor pour plusieurs films dont "Tomb Raider" et "2 frères".

 

Photo de famille au Ta Prohm

Si vous regardé Tomb Raider, vous verrez que Lara a foulé l'endroit où nous posons !


L'aspect sauvage n'est pas aussi prononcé qu'on pourrait l'imaginer, la "petite" végétation ayant été retirée ; seuls les grands arbres ont été laissés en l'état.

Le résultat est cependant spectaculaire : les murs à moitié effondrés ne tiennent plus que grâce aux racines des fromagers. La végétation et la pierre se mêlent en un tout biscornu et étrange, illustrant la lutte de la jungle pour étouffer le temple.

Le temple est en cours de restauration au niveau de sa terrasse ouest : encore plus détonnant que le mariage des racines et des vieilles pierres, on découvre au détour d'un mur effondré une grue de chantier et des échafaudages bachés complètement incongrus dans ce décor...

 

Le Ta Prohm Le Ta Prohm 

Le Ta Prohm 

Le Ta Prohm 

Le Ta Prohm 

Le Ta Prohm 

Le Ta Prohm    

Le Ta Prohm A l'intérieur du Ta Prohm 

Les travaux de restauration au Ta Prohm

 

Le Mebon Oriental
Le Mebon Oriental se dresse au milieu de ce qui était le Baray Oriental, un gigantesque réservoir à l'est d'Angkor Thom. Il fut construit par Rajendravarman II au Xème siècle et dédié à Shiva.
Le temple est un archétype de l'architecture de cette époque : 3 niveaux en grès et 5 tours principales en briques sur le niveau supérieur. Des statues d'éléphants en excellent état gardent les angles, et d'autres tours en briques sur les niveaux inférieurs complètent le tableau.

 

Nathan et Mamath au Mebon Oriental Le Mebon Oriental 

Le Mebon Oriental Le Mebon Oriental 

Le Mebon Oriental

 


Le temple Pre Rup
Le Pre Rup est en quelque sorte le grand frère du Mebon Oriental : même structure, même commanditaire, et emplacement très proche à environ 1 km au sud. Cependant, il est plus grand et fut construit quelques années après le Mebon Oriental.
C'est sur ce temple que l'on vous proposera sûrement d'admirer le "coucher du soleil sur les rizières"... Les arbres environnant vers l'ouest ayant poussé depuis l'invention de ce slogan, vous verrez seulement le soleil disparaître dans la forêt environnante. Rien de bien exceptionnel donc, hormis la lumière pour faire de jolis photos rougeoyantes. La montée des marches est assez exigeante : attention au vertige...

 

Le Pre Rup 

Le Pre Rup Le Pre Rup 

Le Pre Rup Le Pre Rup

Coucher de soleil sur le Pre Rup

 

 

Nous voilà à la fin des temples d'Angkor, et ce n'est qu'un petit aperçu de tout ce que vous pourriez y voir ! Il y a littéralement des dizaines et des dizaines de temples à découvrir, et chacun a sa particularité qui le distinguera des autres. Citons le Beng Meala, dans la veine du Ta Prohm pour l'aspect "jungle sauvage", le Phnom Bakheng qui surplombe Angkor Vat - choisissez bien votre moment pour le visiter - ou Kbal Spean et ses 1000 linga (sculpture symbolisant la fertilité) sculptés dans le lit de la rivière.
Rassurez vous, nous n'en avons pas fini avec les temples dans cette série d'article pour autant ! L'article suivant sera consacré à la dernière partie de notre voyage, à savoir la route entre Siem Reap et Phnom Penh, avec notamment une escale à Kampong Thom et les temples de Sambor Prei Kuk.

Partager cet article

Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 08:30

Suite de nos aventures au Cambodge ! Dans cet article et le suivant, nous allons détailler nos visites de temples. Autant le dire tout de suite, les temples d'Angkor sont magnifiques et il est nécessaire d'y consacrer plusieurs jours.

 

Angkor Vat

Le temple Angkor Vat

 

Commençons d'abord par quelques généralités sur les temples. On distingue 3 périodes dans l'histoire de la civilisation khmer : la période pré-angkorienne (avant le IXème siècle), la période angkorienne, apogée de la civilisation khmer du IXème au XIVème siècle, et enfin la période post-angkorienne à partir du XVème siècle jusqu'au XVIIIème siècle.

Les temples sont consacrés aux 2 religions prépondérantes khmer de ces époques : l'hindouisme et le bouddhisme. Le temple typique d'Angkor est un "temple-montagne" symbolisant le mont Meru, la demeure des dieux hindous. Il est en général entouré par une enceinte et des douves. Le temple en lui-même est sur plusieurs niveaux, le dernier niveau hébergeant 5 tours. Les matériaux utilisés sont la brique (latérite) et le grès, plus solide.

A noter que les attributs bouddhistes de la plupart des temples ont été retirés lors des différentes guerres de religion qui ont secoués la région à cette époque, et donc on trouvera de nombreuses statues et éléments artistiques hindouistes, mais peu de statues de Bouddha.

 

L'intérêt de la région d'Angkor, c'est qu'on la croirait construite pour les touristes : tous les sites sont proches les uns des autres, et les sites majeurs sont accessibles depuis Siem Reap en tuktuk ou en vélo. Cela a d'ailleurs permis de simplifier les droits d'accès aux temples : à votre arrivée, vous devez acheter un passe qui vous donne accès à tous les temples de la région d'Angkor pour une certaine durée. A titre d'exemple, nos passes nous ont couté 40 dollars par personne pour un accès de 3 jours, le passe étant valable au total pendant 7 jours. En résumé, une fois votre passe dans la poche, plus besoin de ressortir le porte-monnaie à chaque temple. Il faudra juste le montrer pour rentrer dans Angkor, puis devant chaque temple.


D'un point de vue orientation, on trouve au nord est de Siem Reap le fameux Angkor Wat - symbole du Cambodge -, la ville fortifiée de Angkor Thom et ses temples, cernée à l'est par le Baray oriental (bassin artificiel) et à l'ouest par le Baray occidental. Au sud est de Siem Reap se trouve le Groupe de Roluos qui comprend quelques temples pré-angkoriens. Enfin, un peu partout autour de Siem Reap, il existe des dizaines de temples à l'écart des grosses routes touristiques.

On en vient alors à une notion importante : Angkor est une région mondialement connue, et mondialement renommée à juste titre. Ce qui veut dire que c'est un lieu mondialement touristique, et à certains moments de la journée lors de la belle saison, ce sont des hordes mondiales de touristes en short qui se massent pour admirer les temples... Mais plus vous vous éloignez de Siem Reap, moins il y aura de monde.

 

Enfin, dans Siem Reap se trouve le Musée National d'Angkor qui présente à grands renforts de haute technologie (du moins pour un musée) sa collection de statues et bas-reliefs glanée sur les sites environnants.

 

Le Musée National de Siem Reap

Le musée National de Siem Raep.

 

D'un point de vue pratique, sachez mesdames qu'il est nécessaire de se couvrir les jambes et les épaules pour visiter les temples (même si vous verrez des gens en short ou petite jupe, c'est plus convenable...). Sachez enfin que l'ascension à certains temples sont interdits aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes enceintes car ils requièrent une certaine condition physique : c'est le cas du dernier niveau d'Angkor Vat et du Baphuon par exemple.

 

Nous sommes restés 4 jours à Siem Reap, et si on exclut la journée passée sur le lac Tongle Sap, nous avons visité Angkor pendant 3 jours, ce qui est tout juste suffisant pour découvrir pleinement les subtilités de chaque temple.
Nous avons suivis l'itinéraire suivant :
1er jour :
- Angkor Thom : Bayon, Baphuon, Phimeanakas, Terrasse des Elephants, Terrasse du Roi Lépreux
- Angkor Vat
2ème jour :
- Banteay Srei
- Ta Prohm
- Mebon Oriental
- Pre Rup
3ème jour :
- Groupe de Roluos : Lolei, Prah Ko, Bakong
- le Musée National d'Angkor

 

Et si c'était à refaire, il faudrait tout refaire dans l'autre sens ! Le musée fait en fait pâle figure face aux temples, en grande partie car sa collection d'objets datant des époques "historiques" de la civilisation khmer est plutôt maigre. Il est donc préférable de commencer par le musée, de bien s'imprégner de la culture et de l'histoire khmer, ainsi que de se familiariser avec les éléments clés de l'art khmer, puis ensuite de visiter les temples.
Le Groupe de Roluos pré-angkorien constitue une bonne introduction. Vous aurez l'occasion d'y voir en face du Prah Ko des reproductions en miniature des principaux temples d'Angkor.
Ensuite, le temple de Banteay Srei, exentré par rapport à Angkor, vaut vraiment le détour. Le Ta Prohm, enserré dans les racines des arbres, est un véritable décor de cinéma ("Les 2 Frères", "Tomb Raider"). Pour conclure cette journée, un tour au Pre Rup pour admirer le coucher de soleil, précédé si vous avez le temps du Mebon Oriental (à pied, 15 mn...).
Pour la dernière étape, Angkor Thom avec ses temples et terrasses royales, le mystérieux Bayon et ses tours aux mille visages et enfin l'incroyable Angkor Vat.

 

Cette introduction faite, passons maintenant aux choses sérieuses ! Nous allons consacrer 2 articles aux temples d'Angkor.

 

Le Groupe de Roluos

Le Groupe de Roluos est un ensemble de temples pré-angkoriens situés à quelques kilomètres au sud-est de Siem Reap, sur la route nationale 6. Vous pouvez y aller facilement en tuktuk. Le passe est obligatoire pour y accéder, n'oubliez pas vous ne pourrez pas en acheter sur place. Il y a une petite dizaine de temples au total, mais nous n'en avons visité que 3 : Lolei, Preah Ko et Bakong, le plus grand.

 

Le temple Preah Ko

Preah Ko est un temple hindouiste édifié par le roi Indravarman Ier et dédié à Shiva. Il comporte 6 tours, 3 statues de taureau surveillent les tours, et des lions gardent l'entrée des principales tours. A l'exception des éléments de décoration en grès, les bâtiments sont en brique. 

 

Le Preah Ko 

Le Preah Ko 

Le Preah Ko

 

Le temple Bakong

Bakong est le plus grand temple du Groupe de Roluos. Il fut édifié par Indravarman Ier au IXème siècle et dédié à Shiva. Il constitue le prototype des futurs temples de la période angkorienne, avec une construction entièrement en grès, 5 tours majeures (une centrale et 4 angulaires) et une base pyramidale à plusieurs degrés. D'autres tours en briques rappellent cependant son origine pré-angkorienne.
On entre dans le temple via un chemin ponctué de statues représentant le serpent Naga, qui enjambe un grand bassin faisant office de douves. Deux blibliothèques flanquent le chemin d'entrée. La tour centrale a été reconstruite au XIIème siècle dans le style "Angkor Vat".
Un monastère à coté du temple est toujour en activité.

 

Le Bakong 

Le serpent Naga

Le Bakong 

Le Bakong Le Bakong

 

Le temple Lolei

Lolei a été construit par le fils d'Indravarman Ier, Yasovarman Ier. Il s'agit en fait d'une réplique du Preah Ko, mais placée sur un ilôt artificiel au milieu d'un réservoir, lui aussi artificiel... Ce réservoir est maintenant occupé par des rizières, mais on peut facilement reconstituer ses contours.
Le temple est en assez mauvais état, cependant de nombreuses inscriptions sur les chambranles des portes restent visibles, si vous lisez le khmer ancien.

 

Le Lolei Le Lolei 

Le Lolei Des inscriptions en khmer ancien sur le Lolei 


Angkor Vat

Le plus célèbre des temples d'Angkor est situé juste avant Angkor Thom, l'ancienne ville fortifiée. La construction d'Angkor Vat a commencé en 1112 sous le règne de Suryavarman II. Dédié à Vishnou, il devait servir de monument funéraire au roi.

Contrairement à la plupart des temples d'Angkor, il est orienté vers l'ouest. Etant le point d'orgue de la découverte des temples d'Angkor par les touristes, il est aussi extrèmement fréquenté. Cependant, il y a moins de monde pendant l'heure du déjeuner : vous aurez alors l'occasion de faire d'intéressantes photos !

 

Angkor Vat

 

Angkor Vat est le plus grand temple d'Angkor, et probablement le plus grand édifice religieux au monde. Il est construit selon l'archétype des temples de la période angkorienne, c'est-à-dire des douves, plusieurs enceintes, des bibliothèques, des bassins, plusieurs niveaux, et 5 tours monumentales en croix, dont la tour centrale.

Les proportions du temple sont gigantesques : des douves de 200m de large, une tour centrale qui culmine à 55 mètres de haut, une surface de pratiquement 200 hectares...

 

On accède au temple via une chaussée de 200m de long au dessus des douves. A l'intérieur du temple proprement dit, des milliers d'Apsaras (déesses et danseuses), toutes différentes, couvrent les bas reliefs, tandis que chaque corniche, fronton, linteau est décoré de scènes mythologiques hindouistes ou de créatures légendaires.

Monter au dernier niveau permet d'admirer de près les énormes tours et le panorama aux alentours.

Malgré le fait qu'Angkor Vat est dédié à Vishnu, une divinité hindouiste, on retrouve ça et là quelques statues et autels dédiés à Bouddha car le temple a été partiellement reconverti vers le XVème siècle au culte bouddhiste.

 

Une des tours d'angle d'Angkor Vat Angkor Vat

Une des bibliothèques d'Angkor Vat Un bas relief représentant une Apsara à Angkor Vat

Un bas relief représentant des Apsara à Angkor Vat

Détail d'un bas-relief à Angkor Vat

Une cour intérieure à Angkor Vat Nathan dans un escalier

Vue depuis le sommet de Angkor Vat Vue depuis le sommet de Angkor Vat

Vue depuis le sommet de Angkor Vat 

Angkor Vat Angkor Vat

 

 

Le temple Bayon

Le temple Bayon est, avec Angkor Vat, un des symboles du Cambodge : c'est l'étrange temple aux mille visages situé au centre de l'enceinte fortifiée d'Angkor Thom. Il fut construit par Jayavarman VII entre le Xème et le XIème siècles et contrairement aux autres temples d'Angkor, il était dédié au bouddhisme.

Il comporte 54 tours, chacune comportant à son tour plusieurs visages d'un bodhisattva (incarnation) du Bouddha, ressemblant étrangement au roi ayant commandité le temple.

Le temple apparait d'abord comme un dédale de ruines où seuls les bas-reliefs tirent leur épingle du jeu de la destruction, avant d'accéder aux niveaux supérieurs et de se retrouver entouré par les tours et surtout, scruté par les monumentaux visages au sourire énigmatique. Emotions garanties...

Les bas-reliefs, outre de nombreuses apsaras, illustrent des scènes de la vie quotidienne.

 

Le Bayon Le Bayon

Le Bayon Le Bayon 

Une Apsara sur un bas-relief au Bayon 

Le Bayon vous regarde ! 

Le Bayon 

Une Apsara sur un bas-relief au Bayon Détail d'un bas-relief au Bayon 

Le Bayon Le Bayon 

Le Bayon

 


Le temple Baphuon

Le Baphuon est un temple qui a subi de nombreuses restaurations et reconstructions, et ce dès le XVème siècle. Initialement dédié à Shiva par le roi Udayadityavarman II au Xème siècle, il fut par la suite remanié pour le culte bouddhiste au XVème siècle. Au XXème siècle, plusieurs restaurations sous l'égide des Français ont eu lieu. En 1971, la guerre civile au Cambodge arrête une nouvelle fois les travaux : le temple est alors en partie démonté, et 300 000 pierres numérotées attendent d'être classées et remises en place. Les Khmers Rouges détruisent les registres, et lorsque la restauration peut enfin se poursuivre en 1995, les architectes se retrouvent face à un puzzle à 300 000 pièces d'une tonne chacune. Finalement, le temple sera réouvert au public en 2011 !

On accède au temple via une chaussée surélevée de 200 mètres de long. L'entrée est réservée aux personnes en bonnes conditions physiques : les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans devront admirer depuis l'extérieur uniquement ! Une fois à l'intérieur, l'ascension demande en effet un certain sens de l'équilibre : sujets au vertige s'abstenir. D'en haut, la vue permet de remettre en perspective l'entrée du temple et les bassins qui l'entourent, et de se dire que décidément, ces temples sont vraiment impressionnants...

 

L'entrée du Baphuon

En allant au temple


Le Baphuon 

Le Baphuon Une galerie intérieure du Baphuon

Vue du haut du Baphuon

Vue du haut du Baphuon 

Vue du haut du Baphuon

Vues du haut du temple

Quelques pierres du Baphuon qui n'ont pas retrouvé leur place 

Quelques pierres qui n'ont pas retrouvé leur place...

 

Dans le prochain article : Les temples Phimeanakas, Ta phrom, Banteay Srei, Banteay Samre, le Mébon Oriental et le Pre Rup !

 

Partager cet article

Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 08:00

Pour les vacances du Nouvel An Chinois, nous avons enfin réussi à organiser un voyage hors de Chine. La période du Nouvel An Chinois correspond à la plus grande migration humaine de tous les temps : on estime que 700 millions de personnes vont alors prendre la route, le bateau, l'avion, le train pour profiter des quelques jours fériés. Bien évidemment, les prix des billets d'avion grimpent très haut, et il est nécessaire de s'organiser bien en amont pour rester dans un budget raisonnable. Les années précédentes nous n'y avions pas réussi et du coup nous étions restés à Shanghai. Mais cette année, nous avons planifié notre voyage dès août dernier !

Et donc nous sommes partis une semaine au Cambodge, à la découverte des temples d'Angkor, de la campagne et de Phnom Penh.

 

Une vue célèbre du Bayon, un des temples d'Angkor

 

Quelques généralités

Le Cambodge est un petit pays d'Asie du Sud Est, situé entre la Thaïlande à l'ouest et au nord, le Laos au nord et le Vietnam à l'est. Le Mékong le traverse dans sa moitié est, depuis le Laos jusqu'au Vietnam. Au milieu du pays se trouve le Tonle Sap, un lac unique en son genre : lors de la saison sèche, le niveau du lac est bas et l'eau se jette du lac vers le Mékong. Mais lors de la saison humide, du fait de l'augmentation du débit et du niveau du Mékong, le cours s'inverse et le lac se remplit et voit son niveau augmenter de plusieurs mètres ! Ce système hydrologique unique, classé à l'UNESCO, constitue le coeur du Cambodge : la moitié de la population du Cambodge vit directement ou indirectement grâce au Tonle Sap - poissons, irrigation, tourisme... On trouve sur le lac des réserves ornithologiques, des forêts inondées et même des villages flottants et migrants au gré des saisons !

Le climat est à l'origine de cette merveille : chaud et sec entre novembre et mai, et chaud et humide entre juin et octobre. La saison des pluies est à éviter pour visiter le Cambodge, bien qu'il paraît que les pluies ne sont pas si permanentes qu'on le dit. Le début de la saison sèche est une bonne période : peu voire pas de précipitation, et une température tout à fait supportable (environ 30° la journée).

 

Les 15 millions de cambodgiens vivent de l'agriculture et du tourisme : c'est en fait un pays très rural et relativement peu développé. La principale religion est le bouddhisme, mâtiné d'un peu d'hindouisme et de beaucoup de superstitions.

 

Nous ne pouvons pas vous parler du Cambodge sans devoir glisser quelques mots sur les malheurs qui ont accablés le pays dans la 2ème partie du XXème siècle. Ainsi, la décolonisation du pays en 1953 s'est intimement mêlée à la Guerre Froide en Asie du Sud Est, entre pressions occidentales pour endiguer la montée du communisme, revendications nationalistes et interventions militaires américaines durant la guerre du Vietnam. Le point d'orgue de l'horreur a été atteint avec l'arrivée au pouvoir des Khmers Rouges menés par Pol Pot en 1975. Le nombre de victimes des Khmers Rouges reste imprécis ; on estime que 2 millions de personnes ont été massacrées entre 1975 et 1979. Le traumatisme est encore très présent dans la population : lorsqu'un cambodgien évoque cette période sombre, il ne dit pas "environ 4 ans", mais "3 ans, 8 mois et 24 jours". La 'libération' du pays par le Vietnam n'a pas mis fin au conflit : la guerre civile a pris ensuite le relais jusqu'en 1998. Heureusement, le pays est sûr aujourd'hui, bien que les élections récentes et la crise économique soient à l'origine de manifestations au début de l'année. Il reste un point important : les mines terrestres. Elles ont été disséminées uniquement afin de tuer et mutiler les civils. Bien que les sites touristiques aient été déminés, il est vivement conseillé de ne pas s'éloigner des sentiers balisés.

 

Après ce chapitre peu engageant, quelques infos pratiques. La monnaie locale est le riel, valant environ 4000 riel pour 1 dollar US et 5200 riel pour 1 euro. Mais en pratique, le dollar US est accepté partout - veillez à avoir des billets en bon état, et évitez les grosses coupures. Tellement accepté qu'une partie des distributeurs automatiques (que l'on trouve un peu partout, contrairement à ce qui est dit dans les guides touristiques !) vous donneront directement des dollars... On vous rendra cependant la monnaie en riels en dessous d'un dollar. La négociation est de rigueur sur les marchés et les boutiques à touristes. Voici quelques exemples de prix :
- trajet en ville en tuktuk à Siem Reap : 2 à 3 dollars
- une bière locale dans un restaurant : 3 dollars
- un repas dans un restaurant haut de gamme : 15 dollars (boissons comprises)

 

La bière Angkor Nathan et Jethro dans un tuktuk au Cambodge 

La bière locale / balade en tuktuk pour se rendre au marché de nuit. Contrairement aux tuktuk thaïlandais, ici il s'agit d'une moto à laquelle est accroché une remorque "tout confort".  

 

Les routes sont en assez mauvais état. La nationale 6 qui traverse le pays et, notamment, relie Siem Reap à Phnom Penh est goudronnée, mais avec beaucoup de trous et des portions de pistes en terre rouge. Pendant la saison sèche, cela produit beaucoup de poussière...

 

Siem-Reap 9495 

Siem-Reap 9753 

Maisons typiques du Cambodge : sur pilotis, efficace lors de la saison des pluies !

 

Nous avons organisé notre séjour avec Mosaic Voyages, et comme à l'accoutumé avec eux nous sommes descendus dans de très bons hôtels.

 
Notre programme était construit principalement autour de la visite des temples de la région d'Angkor, mais nous avons aussi passé une journée sur le lac Tonle Sap. Nous sommes restés au total 4 jours à Siem Reap. Ensuite nous avons pris la route pour descendre vers Phnom Penh, avec une escale à Kompong Thom, et enfin nous sommes restés une journée et demi à Phnom Penh, la capitale.  

Nous allons publier 4 articles au total sur le Cambodge, depuis les généralités que vous venez de lire et notre séjour à Siem Reap (hors temples...), les visites des temples d'Angkor (2 articles) jusqu'à Phnom Penh et son Palais Royal, et la route entre Phnom Penh et Siem Reap.


Siem Reap

Siem Reap est la ville située au coeur de la région d'Angkor. C'est bien évidemment une ville touristique, dans le sens où vous y trouverez plus de 200 hôtels, des restaurants, des bars et des boutiques de souvenirs. La ville est assez petite : le tuktuk constitue le moyen idéal pour en faire le tour et s'y déplacer facilement. Le centre se situe le long de la rivière Siem Reap, autour de Sivathat Street et de Tep Vong Street.

Nous étions logés au Victoria Hotel, un grand hôtel luxueux en face des jardins royaux, au nord du centre ville. L'hôtel possède une piscine et un spa. Les chambres sont joliment décorées dans le plus pur style colonial. Dans le cadre du programme de préservation du crocodile d'Asie, l'hôtel a un bassin avec 3 petits crocodiles (repas les lundi et vendredi à 13h).

 

DSC07772 DSC07531 

Notre hôtel à Siem Raep. Possibilité de louer une vieille Citroen pour se balader dans la ville !


Dans notre chambre au Victoria Hotel à Siem Reap Dans notre chambre au Victoria Hotel à Siem Reap 

 Les crocodiles du Victoria Hotel à Siem Reap

Les crocodiles de l'hôtel


Le marché de nuit de Siem Reap Le marché de nuit de Siem Reap 

Le marché de nuit


Pub Street à Siem Reap 

Pub Street, la rue des bars et restaurants


Barbecue khmer au crocodile 

Nous avons testé le barbecue khmer et nous avons mangé...

Barbecue khmer au crocodile 

...du crocodile (d'élevage)

Barbecue khmer au crocodile 

 

Des danceuses apsara 

Des danceuses apsara Des danceuses apsara

Spectacle d'Apsaras, à l'Angkor Village


Les rues de Siem Raep de jour Les rues de Siem Raep de jour 

Les rues de Siem Raep de jour

 

Le lac Tonle Sap

Le village de Prek Toal sur le lac Tonle Sap

Pour découvrir l'écosystème unique du Tonle Sap, nous avons fait une excursion d'une journée sur le lac : départ à 6h du matin pour rejoindre l'embarcadère, dont l'emplacement varie selon le niveau du lac, puis après une heure de navigation, nous avons accosté sur le village flottant de Prek Toal. Là aussi, selon la saison, le village se déplace ! Depuis le village, nous avons pris un autre bateau plus petit pour rejoindre la réserve ornithologique et atteindre une plateforme d'observation. Attention, ca reste rudimentaire, et quand le niveau de l'eau est bas, la plateforme est assez haute... Des rangers vous attendent pour vous montrer les nids et les oiseaux au loin grâce à une lunette.

Le midi nous sommes retournés au village pour déjeuner, puis nous avons ensuite découvert les activités locales : pêche, pisciculture, et élevage de crocodiles.
La journée se termine vers 15h30 au village flottant, ce qui fait que vous rejoindrez Siem Reap vers 17h.

 

Embarcadère sur le Tonle Sap 

L'embarcadère

 

Nathan et ses jumelles sur le bateau sur le lac Tonle Sap 

Le village de Prek Toal sur le lac Tonle Sap 

Scènes de vie à Prek Toal sur le lac Tonle Sap 

Jardin flottant à Prek Toal sur le lac Tonle Sap 

Ferme de crocodiles à Prek Toal sur le lac Tonle Sap 

Ferme de crocodiles à Prek Toal sur le lac Tonle Sap

La ferme de crocodiles. Jethro se trouvait sur les cages des crocodiles pour faire les photos !


Nathan sur le bateau dans la réserve ornithologique du lac Tonle Sap Plateforme d'observation dans la réserve ornithologique du lac Tonle Sap 

Plateforme d'observation dans la réserve ornithologique du lac Tonle Sap 

Plateforme d'observation dans la réserve ornithologique du lac Tonle Sap Des cigognes dans la réserve ornithologique du lac Tonle Sap

La réserve ornithologique, avec la plateforme d'observation

 

Un point important : notre visite était organisée par Osmose, une association franco-cambodgienne à but non lucratif qui a pour but de préserver l'environnement tout en assurant un développement équitable des communautés qui vivent sur le lac. Au travers de l'écotourisme, Osmose met en place de nombreuses initiatives au sein de la population locale, leur permettant de remplacer les revenus liés au braconnage et à la destruction de l'environnement. Ainsi, c'est 60% des revenus générés par l'écotourisme sont reversés "dans le lac", que ce soit en contribuant à la création et à l'entretien des réserves ou en revenus complémentaires pour les villageois.
Au final, nous trouvons le principe excellent et c'est pour cela que nous tenions à en parler et à en faire la promotion : si vous souhaitez visiter le Tonle Sap, passez par une association de ce type. Les guides étant locaux, l'excursion est passionnante et de grande qualité, et surtout vous contribuerez efficacement à la protection de l'environnement et des populations locales.


Dans les 2 prochains articles nous vous parlerons des temples d'Angkor.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 02:00

Nous attaquons enfin la dernière partie de notre séjour à Bali : le 4ème et dernier jour de visite intensive sur la route entre Amed et Sanur, puis le farniente dans un hôtel de luxe à Sanur !


Balade dans les rizières

DSC05200


Pour ce 4ème jour sur place, nous avons commencé par une randonnée de 2 heures dans les rizières depuis le village de Kastala jusqu'au village aborigène de Teganan. Comme pour les rizières de Jatiluwih, les paysages sont magnifiques. Le sentier passe sur la crète de la colline, surplombant les rizières et la vallée. Ensuite, le chemin traverse un petit village traditionnel avant de s'enfoncer dans la forêt et de descendre vers le village aborigène. Toujours habité, le village aborigène a été pas mal transformé pour répondre à l'afflux de touristes : on y croise de nombreuses boutiques de souvenirs. 

DSC05230 

DSC05220 

DSC05210 

Sanur 9039 

Sanur 9048 

Sanur 9054 

Sanur 9062 

Sanur 9059 

Le sport national : le combat de coq.

 

Blue Lagoon Beach

Nous nous sommes rendus ensuite à Padangbai, le port de départ pour Lombok. A quelques centaines de mètres vers le nord, au delà du promontoire, se trouve Blue Lagoon Beach : une petite plage de sable blanc donnant sur un récif de corail, véritable cliché de la plage paradisiaque. Malheureusement, nous y étions à marée basse. Le courant était fort et du coup Jethro a préféré ne pas aller explorer les récifs. 

DSC05271 DSC05289 

DSC05292 

DSC05323 

DSC05297 

DSC05307

 

Arts balinais

Après cette pause digestive, nous avons repris la route pour nous rendre chez Pak Nangah Karsa, un artiste balinais. Une rencontre authentique, au cours de laquelle il nous a fait découvrir le théatre de marionnettes d'ombre, marionnettes qu'il fabrique et peint lui-même dans du cuir de vache. Il a aussi tenté d'apprendre à Jethro et Nathan à jouer des instruments de musique traditionnels balinais, avec plus ou moins de bonheur.

DSC05328 

DSC05337 

DSC05351

Marché de nuit

Enfin, nous avons dîné au marché de nuit de Gianyar, un endroit réputé pour le cochon de lait grillé.

DSC05363 DSC05361 

Photo de droite : les fameux salaks.

DSC05359 

Le cochon de lait grillé : on vous servira tout ce que l'on peut trouver dedans !

DSC05368

 

Le farniente à Sanur

2 jours et demi à ne rien faire dans un hôtel de luxe ! Nous sommes descendus au Tandjung Sari, le plus vieil hôtel de charme de Sanur. Au programme, 2 grandes chambres dans un bungalow à l'écart du bruit et de l'agitation de la ville, l'hôtel donnant sur sa plage privée. 

DSC05487 DSC05512 

DSC05474 DSC05387 

Notre bungalow et le chemin pour y accéder.

DSC05400 

DSC05401 

DSC05424 

DSC05476 

DSC05408

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 04:00

Suite de nos vacances à Bali... Après Ubud, nous sommes partis dans le nord de l'île, dans les régions montagneuses.

DSC04772 DSC04773

Sur la route depuis Ubud vers le Gunung Batur, nous nous sommes arrêtés pour admirer un somptueux paysage de rizières à flanc de montage à Tegallalang (Ceking). 

DSC04774

 

Batur, caldeira du volcan 

Batur est impressionnant pour sa caldeira (c'est-à-dire la dépression entourant les cratères, bordée de falaises à pic de quelques centaines de mètres de haut). Le volcan en lui même au milieu de la caldeira comprend 2 anciens cratères inactifs, et le 3ème est actif. La dernière éruption majeure date de 1923 : on voit encore les coulées noires contrastant avec le reste du paysage où la verdure a repris ses droits.

 

Nous nous sommes arrêtés le temps d'un café à Penelokan pour admirer la vue depuis le haut de la caldeira, avant de descendre pour aller chercher quelques roches volcaniques. 

DSC04786

DSC04789 

DSC04800 

DSC04809 DSC04810

Nous avons ensuite longé le lac et traversé le village de Songan pour atteindre le Ulun Danung Batur. Situé à l'extrême nord du lac, ce temple a été entièrement entouré de lave lors d'une éruption mais n'a par chance pas été détruit d'où son nom : le temple de la chance. A noter : sarong obligatoire pour tout le monde pour visiter le temple... 

DSC04824 

DSC04828 DSC04840


Nous avons déjeuné sur le lac au sud, à Kedisan.

DSC04855


Baignade au pied du volcan Agung

Nous avons ensuite pris la fameuse route de Sidemen pour traverser la région du Gunung Agung et rejoindre la côte est de Bali où nous attendait notre hôtel à Amed. Nous en avons profité pour nous trempé les pieds dans une petite rivière dans les contreforts du Gunung Agung (sans plus, ayant déjà eu l'occasion de faire la même chose mais en mieux en Chine), goûté des salak - fruits à peau de serpent - et contempler le coucher du soleil derrière la montage depuis une falaise surplombant Amed. 

DSC04895 DSC04930


Culture des salaks

Nous avons découverts d'étranges fruits du pays : les salaks. Ils ont une peau identique à la peau de serpent. L'intérieur a une texture qui se rapproche de la pomme. Ce fruit n'est pas du tout juteux donc facile à manger en promenade. 

DSC04911 DSC04915 

DSC04917 

DSC04918

Petite anecdote : lorsqu'on a dit que c'étaient des fruits à peau de serpent, il en a déduit que l'on mangeait des oeufs de serpent ! 

 

Nuit à Amed

DSC04962


A Amed, nous étions logés au Life in Amed, hôtel de charme situé assez loin au sud de Amed. Autant le dire franchement, nous n'avons pas aimé. Au programme : un hôtel très excentré, donc difficile de sortir pour dîner ailleurs qu'au restaurant de l'hôtel - heureusement plutôt bon, c'est toujours ca de sauvé. Un bungalow très en dessous de l'hôtel que nous avions à Ubud : beaucoup plus petit, très petit (un signe qui ne trompe pas : le nombre de fois qu'on se cogne dans une porte). Et surtout, l'hôtel est situé juste en face d'une salle de répétition de gamelan. Alors, oui, le gamelan, c'est sympa, c'est joli et entraînant. Mais non, avoir un orchestre de percussions qui répètent pendant 3 heures non stop tous les soirs dans votre salle de bain, c'est lassant et surtout fatiguant. Après un tel désastre, il devient difficile de passer sur les petits détails qui ne vont pas. Citons en vrac : internet très très lent, l'absence de bouteilles d'eau dans la chambre au profit d'une bonbonne (l'idée est louable sur le plan écologique, mais pas pratique du tout), l'absence de serviettes pour la piscine ou la plage ainsi que de serviettes à main, les verres vides des cocktails d'accueil sur la terrasse toujours pas débarrassés le lende;ain matin, l'absence de rideaux occultants - dites bonjour au soleil à 6h du mat ! Donc bref, ne descendez pas dans cet hôtel... Une fausse note de la part de Bali Authentique, et nous nous leur permettons du coup un conseil : retirez vite cet hôtel de votre liste, c'est une vraie catastrophe. 

 

Snorkeling

Pour commencer le 3ème jour, nous avons d'abord fait une halte sur une des plages d'Amed pour y faire un peu de snorkeling sur les récifs. Magnifique ! L'eau est transparente et les coraux préservés sont de toute beauté. Jethro y a vu de nombreux poissons tandis que Mamath et Nathan s'amusaient sur la plage. 

DSC04974 DSC04985 

DSC04995 

DSC04998 

 

Les rizières de Tirtagangga et le Taman Tirta Gangga

Amed 8963 

Depuis Amed, retour dans la région du Gunung Agung (à l'ouest précisément) pour une balade dans les rizières de Tirtagangga et la visite du Taman Tirta Gangga, le palais d'eau du roi d'Amlapura. Construit en 1948 et partiellement détruit par l'éruption du Gunung Agung de 1963, le palais a été restauré. Ne vous attendez pas à d'extraordinaires bâtiments, ici, ce sont les bassins et fontaines qui assurent le spectacle, bien évidemment secondés par le somptueux paysage. Un temple se trouve dans un coin, à coté d'une volée de marches du haut desquelles on peut admirer un joli panorama du palais en entier. 

DSC05039 

DSC05028 

DSC05033 

DSC05075 

Le Taman Tirta Gangga.

Amed 8974 

DSC05056 

DSC05075 Amed 8990

 

Amlapura, le palais du royaume de Karangasem

Après le déjeuner, nous sommes partis pour Amlapura visiter le palais royal, encore partiellement habité par la famille royale. Une partie du palais est d'inspiration musulmane, afin de plaire à l'une des femmes du roi.

DSC05110

DSC05129

Un orchestre balinais : des percussions, des percussions et encore des percussions !

DSC05115 DSC05117

A gauche : un exemple d'architecture musulmane / A droite : la vue sur la mosquée depuis la terrasse des appartements du palais


Le Taman Ujung, le marché traditionnel et du snorkeling

Après Amlapura, direction vers le second palais d'eau du roi à Ujung en faisant un détour par un marché traditionnel. Malheureusement, les marchés sont actifs le matin uniquement, donc tout était fermé quand nous sommes arrivés. 

DSC05144 

DSC05142 


Le Taman Ujung a été construit en 1921 mais détruit en 1979 par un séisme. Il ne reste plus que quelques ruines d'origine, le reste ayant été rénové. Depuis les hauteurs derrière le palais, on bénéficie d'une belle vue sur les bassins avec la mer en arrière plan. 

Amed 9008 

DSC05161 DSC05176 

DSC05192

Pour finir cette journée, nous avons refait une escale snorkeling, mais cette fois ci sur une plage à Aas, au large de laquelle un navire japonais a fait naufrage. Ici les coraux sont moins impressionnants et la profondeur plus importante, mais la descente sur l'épave disloquée est proprement hallucinante.    

 

Suite de notre séjour à Amed dans le prochain article avec la ville de Sanur.

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 01:00

Du 1er au 7 octobre, ce sont les vacances en Chine, à l'occasion de la Fête Nationale.


Comme vous vous en doutez, si vous suivez le blog, chez nous, "vacances" veut dire "voyages". Et donc, comme d'habitude depuis 2 ans, nous ne sommes pas restés à la maison pour les vacances. Cette fois-ci, nous sommes partis à Bali, en Indonésie, pour une semaine de visites de temples, de rizières, de volcans, de jungles, villes et plages.

DSC05439 

Bali est une île indonésienne, située à l'est de l'île de Java, d'environ 80 km par 60. Elle est peuplée de 3,6 millions d'habitants, qui vivent bien évidemment du tourisme, mais aussi de la culture du riz. C'est une destination touristique très importante en Asie, connue dans le monde entier. Chaque années, 2 millions de touristes se rendent à Bali !


L'Indonésie est un archipel de 13000 îles en Asie du Sud Est, juste au dessus de l'Australie. 240 millions d'habitants y habitent, la majorité étant musulman : c'est donc le plus grand pays musulman au monde par sa population. Cependant, les Balinais sont majoritairement hindouistes.


La monnaie locale est la rupiah, avec un taux de change de 15 000 rupiah pour 1 euro (ou 11 000 rupiah pour 1 dollar US). Sur place, les devises étrangères (euro et dollars) sont très rarement acceptées : mieux vaut donc faire du change ou retirer des rupiah, d'autant plus qu'on trouve facilement des distributeurs "internationaux" (Visa) un peu partout dans les villes. La monnaie est composée de billets de 100 000, 50 000, 20 000, 10 000, 5 000, 2 000 et de pièces de 1 000, 500, 200... Autant dire que vous verrez rarement des pièces, les prix étant arrondis au millier pour faciliter les paiements. Selon comment vous vous entendez avec le commerçant, l'arrondi se fera en votre faveur ou pas...
Du coté des prix :
- une course en taxi à Ubud (20 mn) 30 000 à 50 000 rupiah
- accès aux toilettes ~ 2 000 rupiah
- un soda dans un petit restaurant local ~ 5 000 rupiah
- un repas dans un petit restaurant local ~ 30 000 à 50 000 rupiah
- l'alcool coûte généralement cher, sauf l'arak, l'alcool de palme distillé localement

 

Une note importante sur notre voyage à Bali : il était très court ! Il y a tant de choses à voir, pour bien profiter de l'île, il faut y rester bien plus qu'une semaine !

DSC04653 

Les plats traditionnels. Ci-dessus : Mi Goreng (riz cuisiné). Ci-dessous : Nasi Goreng (nouilles cuisinées).

DSC04654 

DSC04910 DSC05236 

Photo de gauche : Les routes étant étroites, beaucoup de 2 roues circulent. Vous trouverez donc de quoi vous ravitailler : de l'essence en bouteille / Photo de droite : des cages pour transporter les cochons.

Ubud 8954 DSC05003 

Les écoliers portent des uniformes. La couleur change en fonction du jour de la semaine. Pour aller à l'école : une camionnette !

DSC04842 

Les offrandes : vous en verrez absolument partout. Ici, quand vous marchez dans la rue, ce ne sont pas les crottes que vous devez éviter mais les offrandes, ce qui est autrement plus plaisant !


Pour ce voyage, nous sommes passés par Bali Authentique qui nous a organisé un séjour 'clé en main' à l'exception des vols. Globalement, l'organisation est bien, mais ils ont tendance à ne pas prendre en compte le temps du séjour et d'adapter en conséquence les visites.

 

Nous avons, en fait, séjourné dans 3 villes. Nous allons donc orienter nos articles de cette manière : Ubud, Amed et Sanur.

 

Ubud et ses alentours

Pour commencer, l'hôtel. Très beau ! Les appartements sont juste magnifiques ainsi que la vue.

DSC04752 

DSC04473 DSC04464

DSC04459 DSC04754


Le Temple de Sangeh

DSC04491 

Dans la forêt, le temple est dédié à Hanoman, le roi-singe. A l'entrée de la cour extérieure, une grande statue du roi-singe, avec des singes qui tentent de l'escalader. La cour intermédiaire est accessible, mais malheureusement, la cour centrale ne l'est pas. Le temple est très joli, perdu dans la forêt qui lui a donné cette patine très 'Indiana Jones'.
Des sentiers courent autour du temple dans la forêt. Les singes sont un peu partout, surtout autour de la statue du roi, attendant les visiteurs pour avoir à manger - ne les nourrissez pas, les habitants alentour leur fournissent des bananes et des patates douces. Les singes restent sauvages, et grogneront sur les visiteurs qui tentent de les approcher...

DSC04498 DSC04502 

DSC04488 

DSC04534

 

Jatiluwih : randonnée dans les rizières

DSC04581 

Jatiluwih est une région de rizières en terrasse classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le paysage est tout simplement magnifique, au pied du Gunung Batukau au nord et des plaines du centre de l'île. Ici les cultivateurs parviennent à faire 3 récoltes par an, et les terrasses présentent du riz à différents niveaux de maturité. Nous avons fait une balade au milieu des rizières (littéralement), seuls avec notre guide. L'endroit est tout simplement incroyable : on n'y entend que l'eau qui coule d'une terrasse à l'autre, les mugissements des boeufs et les chants des oiseaux. Des totems à offrandes sont disposés un peu partout. 

DSC04590 DSC04594 

DSC04604 DSC04596

 

Le marché aux Fleurs de Candikuning et le Temple Pura Ulun Danu Bratan

Sur la route qui nous amène de Jatiluwih au Danau Bratan (Lac Bratan), nous nous sommes arrêtés pour faire rapidement le tour du Marché aux Fleurs de Candikuning, puis visiter le temple Pura Ulun Danu Bratan.
Le marché n'a que peu d'intérêt, sauf si vous cherchez des souvenirs à ramener, ou si vous souhaitez faire les inévitables-mais-jolies photos d'étals de fruits, légumes et épices. De marché aux fleurs, ce marché n'en a que gardé le nom depuis que les touristes se sont mis à le visiter. Les marchands de plantes ont alors cédé la place aux échoppes de souvenirs et d'artisanats divers. 

DSC04656 

DSC04659 

DSC04660

 

Le temple Pura Ulun Danu Bratan présente une scène qui figure sur les billets de 50 000 rupiah. En lui même, ce temple est peu intéressant. La cour intérieure est fermée, et l'extérieur est aménagé pour les touristes... On ne retiendra donc que les 2 îlots sur lesquels sont installés les meru hindous (c'est ce panorama qui a été retenu pour les billets de 50 000) et le banian à l'entrée du temple.

DSC04664 Ubud 8897 

DSC04679

 

Le Lac Tambligan

DSC04690 Ubud 8931

La route jusqu'au lac Bratan passe par les crêtes qui surplombent les lacs Tambligan et Buyan. Magnifiques panoramas, si la météo s'y prête ! N'oubliez pas de payer le parking lorsque vous vous arrêtez pour prendre des photos.
Nous sommes descendus ensuite à quelques kilomètres du lac Tambligan. De là, nous avons parcouru un morceau de la forêt primaire pour rejoindre la rive du lac, puis traverser le lac en pirogue.
La forêt est impressionnante, mais une partie de la randonnée s'est déroulée sur une piste empruntée par les habitants des villages isolés : le calme de la forêt est donc perturbée par les motos, et le coté 'aventurier-perdu-dans-la-jungle' en prend un sacré coup... Une fois arrivé au village, nous avons embarqué sur une pirogue pour traverser le lac et rejoindre un autre village. La promenade est intéressante, mais attention à la météo qui vous prive facilement de lumière.

DSC04713 Ubud 8906 

Ubud 8907 Ubud 8913 

DSC04720 

DSC04722 

Ubud 8928


Prochain article : Amed et ses environs

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 08:00

Il existe 2 baies : la baie d'Along terrestre et la baie d'Along maritime !

DSC00992

 

La baie d'Along terrestre :

 

Elle est située à Tam Coc, à une centaine de kilomètres de Hanoi. Nous avons pris une barque et une rameuse (ce sont principalement des femmes qui rament !) nous a fait naviguer pendant une petite heure au milieu de pains de sucre. Paysage vraiment MAGNIFIQUE !!

 

DSC00970 

DSC00979 DSC01044 

 

Nathan et Jethro se sont essayés à la rame !

 

DSC01006 DSC01007 

  vietnam-art-4 0485

DSC01072 DSC01073 

 

La baie d'Along maritime :

 

L'un des plus célèbres et incontournables paysages d'Asie ! La 8e merveille du monde !

Il y a environ 2000 pains de sucre dans cette baie. "Ha Long" signifie en vietnamien "descente du dragon". Selon la légende, un dragon serait venu dans la baie pour y domestiquer les courants marins. Avec les mouvements de sa queue, il  entailla la montagne et, en plongeant dans la mer, il fit monter le niveau de l'eau. Ainsi, on n'aperçoit que le haut des montagnes qui furent submergées à cause des entailles qu'il avait faite avec sa queue.

 

 

En route pour passer une nuit sur la baie. Nous avons pris un petit bateau qui nous a emmené sur une jonque-hôtel.

Le temps était plutôt brumeux et peu ensoleillé mais cela est resté magique. 

 

DSC01148 DSC01153 

DSC01379 

notre jonque-hôtel

  DSC01439 DSC01181 

DSC01165 DSC01176 

DSC01214 DSC01200 

 

Nous nous sommes arrêtés dans un village flottant. Ces villages se trouvent au milieu des pains de sucre afin d'être à l'abri du vent.

 

DSC01316 

vietnam-art-4 8626 

DSC01256 

DSC01276 DSC01290 

DSC01296 

vietnam-art-4 8628   

Il y a quelques centaines d'habitants, et donc une école flottante

DSC01334

 

Ensuite nous avons visité la grotte de la surprise. C'est la plus visitée des grottes et la plus aménagée. On vous laisse deviner quelle est la surprise !

 

DSC01516 

DSC01482 DSC01496

 

Et pour finir, quelques magnifiques paysages de la baie d'Along.

 

DSC01562 

DSC01388 

DSC01233 

DSC01596 

DSC01587 

vietnam-art-4 8647 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

 

 

Les tribulations des Isséens en Chine

www.ISSEANSinSHANGHAI.com


Liens

Cotcot & cot

Un blog pour parler de tout et de rien...

 

Bonjour Chine

Le forum de l'expatriation et du voyage en Chine, en français.

 

Smartshanghai

Smartshanghai provides daily updated listings of events and a full scale dining & nightlife directory in Shanghai.

 

isseansinshanghai sur Flickr

Les tribulations des Isséens à Shanghai... en photo !

 

isseansinshanghai sur Dailymotion

Les tribulations des Isséens à Shanghai... en vidéo !

 

Le Cercle Francophone de Shanghai

L'accueil des francophones de Shanghai.

 

Archives