Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 07:00

DSCF2554R Fruits-asiatiques 2081R

Tout comme en France, les étals du marché regorgent de magnifiques couleurs durant l'été. Mais les fruits ne sont pas tout à fait les mêmes !

Ci-après une petite liste (non-exhaustive !) des fruits que nous avons pu voir mais aussi goûter durant ces 3 années d'expatriation.

 

Le fruit du dragon (ou Pitaya, ou Huǒ lóng guǒ 火龙果) 

Il vous en mettra plein les yeux : la peau est rose fushia alors que la chair est complètement blanche avec des grains noirs. Par contre, ce fruit n'a aucun goût. 

Vous pourrez le retrouver dans les salades de fruits mais aussi dans des salades salées.

fruit du dragon fruit du dragon (3)

 

Le litchi (ou lìzhī 荔枝) 

En Chine, c'est en été que vous le mangerez et non en hiver comme en France. Les litchis sont, ici, plus gros et plus juteux que ceux que l'on achète en France. 

lychee 

 

L'oeil de dragon (ou longan, ou Lóng yǎn 龙眼) 

Il est de la même famille que le litchi. Sensiblement le même goût en un peu moins sucré.

longan longan (2)

 

La fraise chinoise (ou Myrica rubra, ou yángméi  杨梅) 

On ne la trouve que pendant une courte durée (un petit mois) aux alentours du mois de juin. Elle a le même goût que notre fraise en un peu plus acidulé et contient un petit noyau ! 

fraise chinoise(2)

 

La mangue (ou Máng guǒ 芒果 )

Ici elles sont jaunes. La saison dure environ 3 mois (de juin à août). Elles sont très juteuses et ont beaucoup de goût. Un régal ! Seul bémol : elles sentent très fort et comme le durian.

mangue

 

Le durian (ou Liúlián 榴莲) 

Celui-ci, on ne l'a jamais goûté ! Mamath a essayé un jour un bonbon au durian et l'a recraché aussitôt.

Explication en image : 

Fruits-asiatiques 2529 

Panneau d'affichage à l'aéroport de Bangkok Si vous souhaitez transporter un durian par avion, renseignez vous d'abord aux comptoirs...

durian

C'est un fruit qui sent très fort et pas bon mais les asiatiques en raffolent.

 

Le mangoustan (Shan zhu 山竹)

La saison démarre au mois de juin. La peau est très dure et doit faire un demi centimètre d'épaisseur ! Sa chair est blanche et présentée en quartier. 

mangoustan 

DSC00900

 

La pastèque (ou Xīguā  西瓜 )

Présente toute l'année sur le marché.

pastèque

 

Le melon (ou Guā 瓜 ) 

Vous pourrez trouver du melon à chair orange mais ici c'est plutôt le melon vert qui se présente sur les étals.

melon 

 

Le Fruit du Jaque (ou Bōluómì 菠萝蜜)

Il ne sent pas bon mais si on fait abstraction de l'odeur, c'est plutôt bon ! Le fruit est désigné comme le fruit le plus lourd du monde. C'est pour cela qu'il pousse sur le tronc et non sur les branches qui ne supporteraient pas le poids.

Fruits-asiatiques 6325

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 05:00

Le problème, ici, à Shanghai, c'est pour trouver du bon pain bien croustillant. Même si les boulangeries-pâtisseries se multiplient, j'ai voulu essayer de faire mon pain. 
Tout ça pour dire qu'après quelques recherches sur Internet et en faisant un mix de plusieurs recettes (les ingrédients sont toujours les mêmes, seules les quantités diffèrent), j'ai obtenu un résultat plutôt satisfaisant.  

 

DSC03842 


Alors voici la recette (pour 2 baguettes) :

- 300 g d'eau,
- 2 c. à café de sel,
- 1 c. à café de sucre,
- 490 g de farine,
- 1 sachet de levure (pour ma part j'utilise une levure que notre ayi a acheté et qui s'avère extraordinaire. Je l'utilise donc pour la pâte à pain mais aussi la pâte à pizza)

DSC03838 

la levure chinoise pour baozi

 

Versez dans l'ordre les ingrédients dans la machine à pain et enclenchez le programme "pâte". Une fois le pétrissage et la levée terminée, sortez le pâton.


Travaillez le pâton à la main sur une table légèrement farinée, puis le couper en 2. Vous obtenez ainsi 2 boules et, avec chaque boule, formez des baguettes de la manière suivante :


- Prendre un pâton, l'aplatir délicatement avec la paume de la main pour former un rectangle en prenant soin de ne pas trop écraser la pâte ;
- Ramenez les 2 extrémités au milieu ;
- Repliez le pâton en 2 dans le sens horizontal ;
- Soudez les bouts joints avec le bout des doigts ;
- Retournez votre pâton de façon à ce que la soudure se retrouve en dessous ;
- Commencez à faire rouler le pâton sur lui-même en écartant progressivement les mains jusqu'à obtenir la longueur désirée ;
- Placez la baguette façonnée dans un moule à baguettes (soudure en dessous) * ;
- Faire des grignes sur le dessus de la baguette ;
- Recommencez l'opération avec la deuxième boule ;
- Laissez reposer au moins 2 heures à température ambiante ;
- Badigeonnez de lait à l'aide d'un pinceau et enfournez 25 mn dans un four préchauffé à 240° (th.8) ;
- Placez un récipient d'eau en bas du four pour le coup de buée (étape importante à ne pas oublier !)

 

DSC03836 

Les baguettes au début 

 

DSC03837

Après 2 heures de repos

 

DSC03839

Après cuisson

 

* Je n'ai pas encore trouvé de moule à baguettes. J'en ai donc fabriqué un avec une plaque de four, du papier aluminium et du papier sulfurisé que je dispose sur le fond pour que le pain ne reste pas collé à l'aluminium.

 

Autre chose : ne vous contentez pas de poser les baguettes sur une plaque car durant le repos de la pâte, elle s'étale !

DSC02582R

Une fournée précédente où la pâte s'était moins étalée et donc le pain est plus gonflé !

 

Le résultat est plutôt pas mal, surtout au goût !

 

DSC03841 

 

Du coup, nous nous sommes fait un petit apéro dinatoire avec des choses à tartiner. Malheureusement pour nous, en été, Carrefour est généralement en pénurie de bon fromage !

DSC03844

Partager cet article

Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 13:00

making-dumplings 7150

Il y a quelques temps, le centre d'apprentissage East Mandarin (chez qui nous prenons nos cours de chinois) m'a invité à un cours de cuisine, plus exactement pour faire des jiaozi.

Nous étions tout de même une vingtaine de participants et le cours de cuisine était donné par une femme chinoise d'un certain âge. A la voir faire cela avait l'air très simple !

 

Préparation de la farce

Ingrédients :
- La moitié d’un chou chinois
- 400gr de porc (c’est la viande de base des raviolis chinois mais vous pouvez le remplacer par du bœuf ou du mouton)
- 1 oignon vert
- Gingembre
- Sauce soja
- Vin jaune
- Eau
- Huile de sésame
- 1 bouillon de volaille
- Sel


(Il est bon à savoir que les chinois n’indiquent que très rarement les quantités dans leur recette. Et comme je n’ai pas encore essayé, je ne peux pas vous donner de quantité pour les épices et les sauces.)

 

  • Laver le chou chinois, le sécher dans un torchon ou sopalin, puis le couper en très petits morceaux. Ne pas trop le sécher car il doit rendre de l’eau lors de la cuisson des raviolis afin d’avoir ce petit jus qui sort lorsque l’on mord dedans.
  • Couper la viande en petits cubes afin d’obtenir de la viande hachée.
  • Emincer l'oignon vert et le gingembre.
  • Mettre la viande hachée dans une terrine, ajoutez le bouillon de volaille, le sel, l’huile de sésame, le vin jaune et la sauce soja.
  • Remuer jusqu’à obtenir un mélange homogène. Conseil : remuer toujours dans le même sens, ne pas faire d’avant en arrière (!?)
  • Ajouter le chou chinois. Bien mélanger.      

 

NB : rien n’est cuit à l’avance. La farce cuira lorsque vous ferez cuire le ravioli. 

P O

La farce terminée                                                                    Le vin jaune 

Préparation de la pâte à jiaozi
Ingrédients :
- 1 kg de farine pour dumplings
- Eau

  • Mettre la farine dans une terrine, ajouter de l'eau. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse. Laisser reposer 30 minutes.
  • Rouler la pâte en un boudin uniforme. Couper le boudin de pâte en petites pièces de même grandeur.
  • Saupoudrer les pièces de farine.
  • Appuyer avec la paume de la main sur les petites pièces et ensuite utiliser un rouleau à pâtisserie pour les étaler jusqu’à obtenir des petits disques. Les disques de pâte doivent être épais à l’intérieur et fins aux extrémités. N

 AR BR 

CR

 

DR ER

 

Pliage des raviolis  

  • Humecter le bord de la pâte avec le doigt.
  • Prendre un disque et mettre de la farce au centre du disque.
  • Rabattre les extrémités en commençant par la partie centrale supérieure et en appuyant fermement avec le pouce et l’index. Continuer jusqu’à fermer le ravioli. Sinon, il existe un petit objet qui fermera en une seule fois votre ravioli. Et oui, ça à l’air simple mais ça ne l’est pas !                

F

G

H

I

J

making-dumplings 7346 

Le fameux objet qui fera que vos raviolis ressembleront à quelquechose !

 

Cuisson des raviolis

  • Faire bouillir de l’eau préalablement salée. Le sel permet au ravioli de rester formé.
  • Mettre les raviolis dans l’eau.
  • Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface.   

KR

L

M

Voici donc la recette authentique des fameux raviolis chinois ! Bonne dégustation !

Partager cet article

Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 04:17

Depuis peu, nous demandons à notre ayi de nous cuisiner chinois. Elle nous a donc mitoné de bons petits plats. C'est elle qui va acheter ce dont elle a besoin au marché et ensuite elle prépare tout elle-même.

 

Nourriture 0914

Des jiaozi (raviolis chinois). Farcis au porc, pak choy et huile de sésame

 

Nourriture 1023

Des chao mian (nouilles) cuisinées avec des champignons, du porc et des pak choy.

 

Nourriture 1024

Des biaozi (gros raviolis ronds, à base d'une pseudo pâte à pizza). Farcis au porc, champignons et haricots verts.

 

Elle nous a aussi cuisiné du chao mifan (riz frit) et du xi hong shi dan tang (tomates avec de l'omelette).

 

Pour la pâte des biaozi, elle a acheté une levure spéciale :

Nourriture 1038

Partager cet article

Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 01:35

IMG 0960

 

Pour l'anniversaire de Jethro, sa belle-famille lui a envoyé un colis rempli de pleins de bonnes choses. Charcuterie et fromage à raclette entre autre chose.

Nous avons donc emprunté un appareil à raclette - car nous n'avons pas ramené le nôtre de France, pensant qu'il ne nous serait pas utile à Shanghai ! - et nous nous sommes fait une petite soirée bien calorique.

Au menu : fromage, pommes de terre, copa, jambon de savoie, saucisson à l'ail, chorizo et jambon blanc, le tout arrosé par un vin blanc pétillant d'Australie.

 

IMG 0958

IMG 0961

IMG 0962

IMG 0959

 

Pour info, vous pouvez trouver du fromage à raclette Richemont à Carrefour Gubei, à la coupe au cityshop...  mais le prix est tout de même prohibitif. Si vous en achetez, ce ne sera pas pour une soirée raclette pour 10 personnes !

Quant à la charcuterie : le chorizo, le vrai jambon de savoie et le saucisson à l'ail sont difficile à trouver. Tout est toujours une histoire de prix. Mais les pommes de terre sont abordables... C'est déjà un début !

 

En tout cas, nous nous sommes régalés avec ce colis-cadeau venu tout droit de France !

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 07:13

noel-2011 0747

Je n'ai pas encore trouvé de livre qui pourrait me renseigner sur les saisons des fruits et légumes à Shanghai.

Pour ceux qui sont intéressés, sachez qu'en décembre et janvier c'est la saison des fraises !

Une petite recette pour illustrer cet article ?

 

Tiramisu aux fraises et speculos : (merci à Orel qui me l'a gentiment donnée)

(pour 6 verrines)

verrine 

Ingrédients :

250g de mascarpone
2 oeufs
80g de sucre roux
2 pincées de vanille en poudre
Un paquet de speculoos (200 g)
350g de fraises ou autre...

 

Préparation :

1. Préparez vos fruits en petits morceaux.

2. Ecrasez grossièrement les spéculos.
3. Séparez les blancs des jaunes.
4. Montez les blancs en neige.

5. Ajoutez aux jaunes d'oeufs les 80g de sucre, bien mélanger jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
6. Incorporez la vanille.
7. Ajoutez le mascarpone.
8. Incorporez les blancs en neige à cette préparation.
9. Dressez vos verrines en déposant consécutivement une couche  de spéculos, de crème, de fruits et ainsi de suite!
 
Laissez refroidir au moins 4 h dans le frigo.
 
Bonne dégustation!

 

NB : pour info, vous trouverez de très belles mangues en juin, juillet et août. Les litchees, quant à eux, se terminent fin juillet.

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 13:00

Dimanche dernier, c'était l'éphipanie.

Ci-après la recette de la galette des rois que je sers tous les ans.

 

noel-2011 0734

 

Ingrédients :

2 pâtes feuilletées prêtes à dérouler

100 gr de sucre

100 gr de beurre ramolli

2 petits oeufs ou 1 gros + 1 jaune d'oeuf pour la dorure

1 grosse cuillère à soupe de farine

125 gr de poudre d'amandes (je préfère l'amandin qui a plus de goût) : à ne pas oublier dans vos valises !!

1 goutte de rhum (fait ressortir le goût de l'amande) - facultatif

 

Préparation :

Dans une jatte, mélanger le beurre ramolli et le sucre jusqu'à obtention d'un mélange onctueux. Incorporer les oeufs battus, la farine, le rhum s'il y a, et la poudre d'amandes.

Sur une plaque allant au four, déposer la 1ere pâte en laissant le papier sulfurisé en-dessous. Y verser la préparation et mettre une fève.

Humidifier le bord à l'aide d'un pinceau alimentaire. Poser la 2e pâte sur le tout. Rouler, boudiner les bords des 2 pâtes afin de fermer la galette. Piquer et faites des courbes sur la pâte.

Avec le pinceau alimentaire, badigeonner de jaune d'oeuf.

Faire cuire TH 6-7 pendant 30 minutes environ.

 

noel-2011 0735 noel-2011 0738

 

Résultat : la galette est 2 fois plus grosse que celle que vous achèterez dans le commerce, et plus garnie. Elle vous reviendra moins chère (sauf à Shanghai où la pâte feuilletée, produit importé, est horriblement chère : 80 yuans la pâte, soit 10 euros). Et pour la fève, il faudrait rouvrir le garde-meubles car ma collection de fèves est restée en France !

 

A noter, qu'en ce moment, vous pouvez trouver au rayon pain-viennoiserie de Carrefour Gubei à Shanghai des galettes des rois à environ 80 yuans, ce qui fait que ma galette maison est bien plus chère !

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:54

IMG 6229

 

La semaine dernière, Nathan a commencé à tousser : des quintes de toux surtout la nuit à la limite de l'étouffement.

A Shanghai, l'automédication n'existe pas. Si vous voulez des médicaments, il faut consulter un médecin.

Déjà en France, nous n'étions pas du genre à consulter pour une simple toux ou bien un nez qui coule. Bien sûr si cela durait nous allions voir le médecin. Un suppositoire, un sirop contre la toux, des gouttes dans le nez.... Avec Nathan cela convient très bien.

Nous avons, bien entendu, amené dans nos valises et nos malles pas mal de médicaments. Mais rien de liquide, donc pas de sirop.

 

Nous avons donc décidé d'essayer un remède de grand-mère : une cuillérée de miel avant de se coucher et dans le biberon du matin.

Et bien, après quelques jours, Nathan tousse beaucoup moins. Et en plus, il apprécie la cuillère de miel à la place du médicament qui ne serait surement pas aussi sucré !

 

Alors pour ceux qui vivent à l'étranger, n'hésitez à utiliser le miel à défaut de sirop. Bien sûr "si les symptômes persistent, consultez votre médecin" !

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 01:31

Mardi dernier, j'ai voulu préparer une fondue de poireaux. J'avais donc demandé à mon ayi de m'acheter au marché 2 poireaux (quantité que j'utilisais en France). Je n'étais pas là quand elle est revenue du marché, j'ai donc découvert dans notre bac à légumes les 2 poireaux en question : la partie verte était absente et le diamètre du poireau devait être de l'ordre de 1,5 cm !

Bref, je me suis quand même lancée dans la préparation de ma fondue.

Je lave les poireaux, sort le couteau et la planche à découper, et c'est parti. Bizarre ... mes yeux commencent à me piquer, comme si je coupais des oignons. Je prends un morceau et le mange : ce sont des oignons ! En tout cas, cela en a le goût et ils font pleurer. Du coup je fais quelques recherches et apparemment ce seraient des "oignons verts" qui, d'aspect, ressemblent énormément aux poireaux (en plus petit donc).

C'était raté pour ma fondue de poireaux.

Je me suis donc rabattue sur une soupe à l'oignon !  Grande déception de Jethro qui s'attendu à un menu un peu plus glamour.

 

IMG 6886

 

Cela m'a donné envie de vous présenter quelques aliments que nous trouvons ici (et sûrement ailleurs).

 

IMG 6322

Qu'est-ce que c'est ? aucune idée ! Il nous a été donné par un chauffeur de taxi. Je n'ai pas osé en manger : cela ressemble à une pomme de terre que vous devez éplucher. C'est gluant et cela fait des fils quand vous mordez dedans.

IMG 6323

 

P1050053

Les pak choy : Tonton B. nous a montré comment les cuisiner et nous en faisons régulièrement. C'est comme de la salade cuite. Un peu de verdure à mettre dans les nouilles chinoises.

 

IMG 6325

Ce sont des fruits mais je ne connais pas le nom. Vous hésiterez énormément avant d'en acheter : ça pue, cela a une odeur qui vous prend au nez, pourtant ce ne sont pas des durians. Mais aussi surprenant que cela puisse être, cela a un très bon goût !

 

IMG 0097

Voilà ce que l'on vous sert avec le thé. De gauche à droite : des oeufs de 100 ans, du tofu, des "petits bonbons" avec noyau au bon goût de cornichon !

 

P1040993

  Un restaurant shanghaien : sur cette table tournante, vous pourrez y trouver du poisson, du poulet, des nems, des dumplings (les aumômières en pâte de riz !)

 

 

IMG 0044

Aussi bizarre que cela puisse être, vous pourrez manger des nems principalement dans les restaurants asiatiques comme le thai mais rarement dans les restaurants chinois !

 

Beijing 6562

Vendus dans la rue, les brochettes de fruits caramélisés. J'ai beaucoup aimé.

 

Beijing 0354

Toujours dans la rue, les saucisses piquées sur un baton!

 

Beijing 0348

Le Hot Pot : eau bouillante où vous faites cuire toute sorte d'aliments comme des feuilles de salade, du tofu, de la viande ... Une sorte de fondue chinoise.

 

Beijing 0342

Le tofu servi au Hot Pot, en très grosse quantité !

 

Beijing 0343

  Toujours au Hot Pot : du pain ! ou plutôt des croquettes de pain.

 

S7301943

Ici, il faut voir le verre qui est devant moi. Nous sommes dans un restaurant vietnamien et ils vous servent une margarita à la menthe. C'est délicieux !

 

S7301948

Dans ce même restaurant, le café vietnamien. Il s'agit d'un café qui requiert une préparation particulière et il est servi dans un verre sur lequel est posé le filtre.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 10:09

Depuis Shanghai, nous vous parlons de fondue savoyarde ?! Cela vous intrigue ?

 

Samedi soir, nous sommes allés à l'hôtel Grand Mercure Hongqiao sur la Xian Xia Lu à quelques minutes de chez nous. Le cercle francophone organisait une soirée fondue savoyarde avec buffet de crudités, buffet de desserts et vin à volonté. Et ca tombait bien, car le climat s'est rafraîchit et nous avons depuis hier un avant goût de l'hiver : rien de tel qu'une bonne fondue pour se réchauffer !

 

Quelques petits détails de la soirée :

- Lors de notre arrivée, Jethro y a retrouvé beaucoup de ses collègues.
- Une centaine de personnes était présente. Chaque table était réservée. Ainsi nous avons partagé notre fondue avec un couple d'amis.
- Le gel utilisé pour chauffer le caquelon était en trop grosse quantité donc le feu étouffait. Nous avons du le rallumer plusieurs fois (fumeurs bienvenus pour les briquets !)
- Vous remarquerez sur les photos que nous avons utilisé des fourchettes pour plonger les morceaux de pain dans le fromage fondu ! Pas de piques !
- Le vin - chilien - était servi en minuscules bouteilles de 18 cl. Vous imaginez le nombre de cadavres qu'il y avait sur chaque table ! En plus,le  vin était à volonté mais c'était pas sans compter sur une assemblée entière de français. Aussi, en fin de soirée il n'y avait plus de vin : vin à volonté, mais dans la limite des stocks disponibles !
- Le buffet de dessert n'était pas suffisant au niveau quantité. En même temps, les desserts occidentaux mais préparés par des chinois, ce n'est pas très bon.

A 23h, la personne qui organisait a fait le tour des tables pour prévenir que l'hôtel avait besoin de la salle à 23h30, car ils devaient préparer un meeting pour le lendemain (mmh, sympa la réunion du lendemain avec la bonne odeur de fromage fondu !). Il faut savoir que les Chinois, lorsqu'ils ont fini de manger, ne s'éternisent pas à table à discuter ; ils se lèvent et s'en vont sans cérémonie particulière dès la dernière bouchée avalée. Aussi, durant la dernières 1/2 heure, les serveurs s'afféraient à ranger la salle mais malheureusement pour eux, les français aiment rester à table discuter !

 

IMG 0460

IMG 0456

Certains savent que je n'aime pas la fondue. J'ai tout de même renouveler l'expérience. Et je confirme : je n'aime pas la fondue savoyarde. Je me suis vengée sur le buffet de crudités (et le vin !!). Jethro a trouvé que la préparation de la fondue manquait de vin malgré qu'elle soit très liquide.

 

IMG 0461

 

Au final, la fondue savoyarde en Chine ne vaut pas une vraie fondue savoyarde dans un petit restaurant au pied des pistes, avec le blizzard et la neige dehors !

 

Ce fut tout de même une soirée très sympathique qui nous prépare aux délices culinaires qui nous attendent à notre retour en France à Noël. Vous voilà prévenus !

Partager cet article

Repost0

 

 

Les tribulations des Isséens en Chine

www.ISSEANSinSHANGHAI.com


Liens

Cotcot & cot

Un blog pour parler de tout et de rien...

 

Bonjour Chine

Le forum de l'expatriation et du voyage en Chine, en français.

 

Smartshanghai

Smartshanghai provides daily updated listings of events and a full scale dining & nightlife directory in Shanghai.

 

isseansinshanghai sur Flickr

Les tribulations des Isséens à Shanghai... en photo !

 

isseansinshanghai sur Dailymotion

Les tribulations des Isséens à Shanghai... en vidéo !

 

Le Cercle Francophone de Shanghai

L'accueil des francophones de Shanghai.

 

Archives